Recherche par nom, par titre

 

 
     
  Accueil > Catalogue > Les Ouvrages > TÉTRACORDES  
 

TÉTRACORDES

texte de Gilles BRULET
texte de Michel LAUTRU
texte de LISKA
texte de Jean-Claude TOUZEIL
illustré par Agnès RAINJONNEAU

D'après un livre-objet d'Agnès Rainjonneau.
Tétracordes, c'est quoi ? Un jeu poétique entre quatre personnes, petit jeu internet, avec chacun son vers, soit en introduction, en conclusion ou en position intermédiaire.
Les auteurs ont sélectionné quelques réalisations et Agnès Rainjonneau a été chargée d'orchestrer le tout en couleurs.
Mieux que des pages qui se tournent, elle a composé un livre objet, un pliage qui nous dit que les choses ne s'interrompent jamais entre les personnes qui s'accordent et même qui se tétracordent.

Prix : 6.00 €
 

Dépliant 12 pages - Quadrichromie - 15X15 cm fermé
2014
ISBN 978-2-912360-87-8

 
 
 

CRITIQUES

Un livre à 10 mains et cinquante doigts sans compter ceux des éditeurs. Un accordéon bien accordé à la lumière et à la joie. On y retrouve la clarté d’Agnès Rainjonneau et les voix humoristiques ou bienveillantes des quatre poètes. Emotion d’entendre celle de Liska, aujourd’hui muette.
Des quatrains, un vers par poète comme pour se prévenir d’une écriture en état d’ivresse. Une écriture juste donc.
Une piste d’atelier d’écriture pour les écoles bien sûr mais avant tout un bel objet livre.

Respect !

Patrick Joquel

Tétra, parce qu’ils s’y sont mis à quatre pour cette suite de quatrains éparpillés et mis en forme sur les pages cartonnées carrées de ce bel objet coloré. Quatre amis – dont la regrettée Liska, décédée en février 2011. Cela se lit avec gourmandise, comme ces quatre-là ont dû l’écrire, avec un plaisir non feint. L’artiste a aussi pris du plaisir à coller ces courts poèmes au cœur de ses couleurs et formes, s’emparant de quelques-uns pour en proposer une lecture ludique.
Œil de rouge-gorge
Allume comme la forge
Un genre d’espérance
Dans la forêt d’errance
Jacques Fournier - http://www.biblioblog.sqy.fr/ici-e-la/tetracordes/


Si le tétracorde est une ancienne lyre à quatre cordes, ce livre est à lui seul un long poème de mots, d’amour, d’amitié, de mort aussi. Commencé comme un jeu où chacun propose, ici une entame, là une suite ou une chute, il devient un travail de haut vol, grâce à la complicité d’internet, grâce à la fluidité de la langue. Quatre poètes confirmés, impossibles à distinguer dans l’emboitement  des formules, des images, ces images qui fusent comme l’étoile filante tandis que les mots jurent : Poils de bouc et cris d’oiseau, que les poètes rêvent : fusillons les fusils ou raisonnent : Tu n’es qu’une feuille / Avion de papier / Amoureux du vent / ou s’inquiètent : Pourrons-nous rallumer le feu / Veiller sur la braise / Réchauffer l’avenir / Partager nos chimères /?  Ils ont bien dû rallumer le feu, réchauffer l’avenir quand Liska a disparu. Était-ce une phrase prémonitoire ? Comme celle-ci ? Je cherche ton visage. Comment ne pas penser à celui de Liska ? Ce livre lui est dédié, un livre qui lui ressemble, femme toujours enjouée, parée de son inséparable sourire en bijou !

Agnès Rainjonneau
  s’est emparée du projet. Elle a cousu, déchiré, collé, peint, gribouillé, construit une trame qui court de page en page, s’envole et nous étonne pour en faire un livre-objet. Les petits textes se font pastilles timides ou éclatantes joueuses. Les couleurs ravissent autant que les sons. Ils sortent de l’accordéon de carton : la poésie s’évade ! Bravo à l’éditeur, plus encore à l’imprimeur qui a su rendre sur papier glacé le grain de la corde, le duvet du papier, la fantaisie de la typo et même le souffle du vent. La troisième dimension est présente, tant dans le relief que dans la profondeur de cette petite merveille !
Dan Bouchery

Agnès Rainjonneau
a conçu un livre objet aux couleurs lumineuses à partir des jeux d'écriture des quatre poètes dont l'un Liska a disparu. Le plaisir d'un partage de poèmes, de moments  d'existence nous est restitué. En jouant avec les  pliages et dépliages, on oublie la gravité des choses. Naissance et mort se rejoignent: "Le vent pousse un landau/Et chuinte/ La roue du temps". On voudrait manger la nuit, "veiller sur la braise/ Réchauffer l'avenir".
Les mots de Liska enchevêtrés dans ceux des trois autres auteurs se perpétuent. On ne sait pas lesquels lui appartiennent en propre. Mais qu’importe ! Ils se fondent à ceux des autres comme si l'essentiel de la vie était la reliance à ce qui est plus grand qu'elle et que nous. "Les choses ne s'interrompent jamais entre des personnes qui s'accordent et même se tétracordent ». Puisque existent des fusils fusillés et des fourmis antimilitaristes,"au-delà des possibles/ et de l'inaccessible », nous voici aussi encordés à l'humain avec nos peurs, nos fragilités et nos forces.

À chaque page, le vif des couleurs, l'inventivité des formes d’Agnès Rainjonneau  nous dit l'insistance de la vie. La beauté des images fait du bien, et avec les poèmes donne lieu et mémoire à ce qui fut.  

J. P. P.

 

Le roman pour adolescents s’était emparé des nouveaux systèmes de communication, blog, chat, etc. voilà la poésie qui s’en mêle avec cette expérience d’un jeu via Internet : dans ces quatrains, chacun a proposé un vers ; cela a donné une foule de petits poèmes. Ils en ont sélectionné quelques-uns.
Mais la nouveauté ne s’arrête pas là : Agnès Rainjonneau a produit un album en accordéon qui les expose sous différentes formes : papiers découpés, typoèmes (poèmes jouant avec la typographie, genre inventé par Jérôme Peignot), à lire horizontalement ou verticalement, pour un parcours sensible autour de sensations, de paysages, de jeux.

Anne-Marie Mercier – Li&Je

À quatre, ils ont joué sur Internet. Le résultat ? De courts textes poétiques mis en page de manière rigolote. Le livre est un pliage, les poèmes se promènent sur les pages, s'incrustent entre les illustrations, se déplient dans tous les sens. Cela donne un accordéon très amusant, coloré, où l'on débusque les mots. Même les lettres s'en donnent à cœur joie et font parfois des galipettes.
Quand ma main se sera envolée
Plus loin que plus loin
Et que le travail sera fini
Je mangerai la nuit
Régine Albert
– Lire en Vendée n° 28

 

Quatre auteurs s’accordent, se tétracordent (petit jeu internet avec chacun son vers, soit en introduction, en conclusion ou en position intermédiaire) dans un livre objet accordéon mis en scène par la très talentueuse Agnès Rainjonneau : recherche typographique étonnante, encres, papiers déchirés de toutes les couleurs. Les jeux de l’enfance: je donne pour mémoire / Un calot et deux agates/ Mon rire, deux allumettes / Et le cri de la choooouette. Et les questions des plus grands : Pourrons-nous rallumer le feu / Veiller sur la braise / Réchauffer l’avenir / Partager nos chimères ?
Un livre objet qui s’expérimente et frappe par sa beauté. Il offre plein d’idées aux enseignants pour mettre en valeur un texte : accompagnement d’encres abstraites ou figuratives, collage de mots extraits de journaux, lettres en majuscule d’imprimerie, pluie de lettres, fonds flammés en papier déchiré avec le toucher des barbes. 

O. B. - Inter CDI n°252 – novembre-décembre 2014

 

 

 

Écrivain : LISKA

Liska (1956-2011) a  séjourné quelque temps en Angleterre avant de devenir institutrice puis directrice d’école d’abord dans le Loir-et-Cher et à Paris.
Elle portait des lunettes pour voir les couleurs de la vie. Elle aimait se prendre les uns les autres à bras le cœur. Elle vivait la poésie sur l’herbe, l’été, et aux quatre vents le reste du temps. Liska a été  publiée en revues et a une dizaine de recueils à son actif chez différents éditeurs.

Publications :

En recueils :
Soleillade, Chanson-Poésie Orne, 1991. (épuisé).
Entre bleu ciel et bleu marine, Chanson-Poésie Orne *, 1994.
Jaune Cerise, L'épi de seigle , 1995. (épuisé).
À quatre
temps, Clapàs,1997.

Écrivain : Gilles BRULET

Je suis né deux jours avant Noël, à l'heure de la sortie des classes. Certainement dans un nid de rouge-gorge puisque souvent, dans mon jardin, un de ces braves petits oiseaux vient voir si je vais bien. Mes aïeules étaient des alouettes, comme elles j'ai le goût de l'espace et j'aime me fondre dans le bleu.
J'habite une grande maison toujours éclairée : la poésie.

Dernières publications : 
à l'intention de la jeunesse :
Mon frère le poète, Donner à voir 2001
[liste de référence des ouvrages de littérature jeunesse du ministère de l'éducation nationale 2007]
Bêtamies, Le Manuscrit, 2003
Hibou chez les nounours, Pluie d'étoiles éditions 2003
Les loups donnent de la voix, écrit avec Jean-Claude Touzeil, SOC & FOC, 2004
En poème ce monde, Éditions du Rocher Lo païs d'enfance, 2006 [sélection du Prix de poésie des lecteurs lire et faire lire 2007]
Été village, Écho optique 2006 [Prix nature et vie rue rurale 2001]
Désinsodis, Le manuscrit, 2006
Mon ombre, Les Adex, 2010
La chambre des astres, illustrations de Brunella Baldi, SOC & FOC, 2010

à l'in...

Écrivain : Michel LAUTRU

Michel Lautru a commencé à publier en 1967. Ses sources d’inspiration tournent autour de l’humain, des bonheurs et des misères de la planète. Des textes courts, avec un mélange d’humour et de gravité, mais aussi de rêve et d’utopie.
Dernières parutions poétiques :
Mon papa a de gros bras , illustrations Agnès Rainjonneau, Soc et Foc.
Les jupes s’étourdissent, illustrations Marlène Lebrun, Soc et Foc.
Désirs nomades,  illustrations Agnès Rainjonneau, éditions du Conseil Général de l’Orne.
Le P de la poule et le Q du coq, illustrations Agnès Rainjonneau, Mémoires et Cultures.
Barnabé Crotte de Nez, illustrations Agnès Rainjonneau, Mémoires et Cultures.
Rouge-cœur, Bleu-tendre, illustrations Agnès Rainjonneau, autoédition.
Musique et Poésie en collaboration avec Joël Genetay, Fuzeau-Ouvrage pédagogique.

 

Créations : 
Revue Cotcodi (Arrêtée au numéro 68).
Chemins poétiques enfants de Condé-sur-Sarthe 1999 et 2009.
Un CD de 20 chanso...

Écrivain : Jean-Claude TOUZEIL

 

- Né en 1946, dans la Manche, d’un père normand et d’une mère slovaque.
- Pense, comme René-Guy Cadou, qu’« on ne guérit pas de son enfance ».
- Petit, il aimait jouer aux billes ou aux osselets et faire de la « patinette » ou du vélo.
- Collectionnait les timbres, les étiquettes de camembert, les photos des champions cyclistes et les hannetons.
- À l’âge de huit ans, il déclarait sans rire qu’il partait « faire le tour du monde »...
- Plus tard, professeur de français dans plusieurs pays d’Afrique et d’Asie, avant de poursuivre sa « carrière » en Bretagne et en Normandie et de devenir « pensionné »…
 
- Il aime le vert, les endives au jambon, « la galette aux patates », le jardin, les iris, la lecture (Giono, Prévert, Queneau, Le Clézio, Pennac, Egloff, etc.), la chanson (Manset, Ribeiro, Bertin, Servat, Pierron, etc…), les pantalons de velours, les rencontres, l’arbois et le saint-nicolas, les amis, les ...

Illustrateur : Agnès RAINJONNEAU

Agnès Rainjonneau habite le Mans. Diplômée des Beaux-arts de cette ville. Elle expose depuis 1990, a créé en 2007 les dessins des vitraux de l’église de Oisseau-le-Petit (72), conçoit et réalise des décors de théâtre, des affiches (elle a reçu le Ier prix de l’affiche au Salon du Livre de Rouen en 2001), encadre stages et ateliers d’art plastique en milieu scolaire et associatif, au musée de Tessé au Mans, auprès d’enfants hospitalisés, ainsi qu’à la maison d’arrêt du Mans.
Elle a illustré plusieurs livres de poésie de Michel Lautru : Mon papa a de gros bras, éditions Soc et Foc ; Désirs nomades, éditions du Conseil Général de l’Orne ; Le P de la poule et le Q du coq, éditions Mémoires et Cultures ; Barnabé crotte de nez, éditions Mémoires et Cultures ; Bleu Tendre/Rouge Cœur, auto-édition. Elle a aussi illustré Rêves de la main de Alain Boudet, éditions Donner à voirI; Musique et Peinture en collaboration avec Joël Genetay, Fuzeau-Ouvrage pédagogique, et collaboré aux n° 1 et 2 de la revue Gros textes.
...

     
© 2007 soc & foc - Contacts - Crédits  -