Recherche par nom, par titre

 

 
     
  Accueil > Catalogue > Les Ouvrages > DU SEL SUR LA LANGUE  
 Voir une page
 

DU SEL SUR LA LANGUE

texte de Luce GUILBAUD
illustré par Claudine GABIN

Convient aux jeunes lecteurs.
"Quand je pose un peu de sel sur ma langue, c'est comme une petite "madeleine". Les souvenirs affluent: l'air du large, les cris des mouettes, le sable dans les poches, les trésors sur la plage et celle qui connaissait tout de l'océan, la grand-mère accueillante parlant à la petite "feuille" aux yeux bleus que je fus. L'océan inépuisable de bruits, de mouvements, de découvertes, l'océan des retours... Ce que la mer charrie toujours pour moi de questions, d'étonnements et de simple quiétude, ce paysage s' associe à l'enfance, aux joies et aux douleurs familiales, ce qui, depuis toujours, m'anime et me nourrit. Le bord de mer qui n'était jusqu'ici qu'un lieu d'enfance et de vacances est devenu le lieu où je vis, ce qui a fait "remonter" en moi l'écriture comme en rêve. Ces textes simples, ces murmures de mer et d'enfance retrouvée, le vent du large pourrait tout aussi bien les effacer, mais les illustrations de Claudine Gabin qui a vécu de longs moments d'été près de moi les ont fixés pour ceux qui ouvriront le livre d'où s'échappe, je l'espère quelques odeurs d'iode!"
Luce Guilbaud


Prix : 12.00 €
 

48 pages - quadrichromie - 21 X 15 cm - Cousu
2004
ISBN 2-912360-31-5

 
 
 

CRITIQUES

Je fais confiance au vent
car je sais l'eau définitive.
Dans ces poèmes on se retrouve au bord de la mer, comme en vacances, et on n'a plus d'âge ou plutôt on a tous les ages à la fois. Aussi bien petit conjugué au présent de l'enfance ou à celui du souvenir, que plus grand et toujours chercheur d'une merveille très simple pour ma collection de bonheur.
Ce livre en propose de ces merveilles, chacun goûtera ses coups de cœur personnels ; dans cette relation mystérieuse au monde qui guide notre main sur telle coquille plutôt que telle autre…
Et toujours, de page en page, les rumeurs de la mer, bruit, odeurs, vents, images avec cet horizon qui fascine comme un grand silence au bout du poème… Et les couleurs !
Soc et Foc a le goût des artistes, chaque livre est de la famille des livres d'artistes : un de ces lieux où mots, couleurs et formes inventent leurs dialogues, créent ensemble une Œuvre ! Ici, Claudine Gabin ! Bravo.
Patrick Joquel

La mer, on ne se lasse jamais de la regarder. Luce Guilbaud fixe dans le grain du poème cette fascination, ce bien-être que procure la mer, cette odeur d'embruns et de vacances. Très belles imbrications de l'écriture et de la mer; de la mer et sa fidélité; de la mer et ses " mouettes brodeuses d'écume"; de la mer et du soleil...
Les taches d'aquarelle, la calligraphie des papiers découpés, l'influence orientale dans les camaïeux de bleu, le clin d'œil à Matisse avec les algues en forme et contre-forme, sont le résultat d'une longue complicité amicale et artistique entre Claudine Gabin et Luce Guilbaud. Un livre original et qui nous parle, tant à offrir qu'à s'offrir! Collège. O. B. -
Revue Inter-CDI n° 193 janvier - février 2005

Recueil analysé par Nantes Livres Jeunes (catégorie "très bon livre").

 

Écrivain : Luce GUILBAUD

Luce Guilbaud vit et travaille en Vendée. Enseignante en Arts plastiques, pratique la peinture et la gravure. Elle a exposé son travail en France et en Allemagne. Elle accompagne les recueils d’autres poètes de ses peintures, monotypes et gravures.
On peut trouver ses textes dans diverses revues et anthologies : Etres femmes, Si le rouge n’existait pas, Nous la multitude, Ed. Le temps des cerises. Pour les enfants, aux éditions Rue du Monde, Seuil jeunesse, Milan… Elle est aussi présente dans de nombreux livres pour la classe. Parmi ses derniers recueils de poésie, on notera : Du sel sur la langue, Soc et Foc, L’enfant sur la branche, l’Idée bleue/ Cadex , Ici rouge-gorge, La renarde rouge, Par les plumes de l’alouette Ed. Corps puce, Elle lui dirait la mer, Feuillée de verts avec retouche, Tarabuste, Une pluie de non retour Ed. B. Dumerchez, Sanguine, La Renarde rouge, Au terme de l’abeille, Au présent d’infini, « Ficelle » Vincent Rougier, Incarnat, Contre-allées, Iris, avec Danielle Fournier, Ed. de l’Hexagone, Montréal, Nuit l’habitable, Les Arêtes, Pas encore et déjà, Ed. Henry.
Son &...

Illustrateur : Claudine GABIN

Claudine Gabin est peintre et professeur d’arts plastiques à Paris.
Après les Arts appliqués, puis un passage dans la publicicté et l’architecture, c’est son question-nement sur l’art, son goût de la diversité culturelle qui l’amènent à enseigner et à voyager en Orient et en Asie Centrale.
Son travail personnel est une confrontation entre espace, maté-riaux et signes.
Les illustrations de Du sel sur la langue sont le résultat d’une longue complicité amicale et artistique avec Luce Guilbaud....

     
© 2007 soc & foc - Contacts - Crédits