Recherche par nom, par titre

 

 
     
  Accueil > Catalogue > Les Ouvrages > FAIRE AVEC  
 Voir une page
 

FAIRE AVEC

texte de Lionel-Édouard MARTIN
illustré par Nelly BURET

« Faire avec » : l’heure est au bilan, résigné, convoquant, à défaut du futur incertain, le présent, le passé, les entours – mémoire, corps, objets, terres, bêtes, accidents du ciel ; pour, ce méli-mélo de choses et de mots, tâcher de l’organiser comme on peut, l’oreille et l’œil enrôlés afin de capter – la poésie y pousse – échos sonores et visuels, « équivoques » supposées « f[aire] jaillir des significations inouïes.1 »
Court espace du poème en prose, qu’il s’agit de combler de sens, et dont le cher Max Jacob – alors un brin énigmatique – écrivait, dans son Cornet à dés, qu’il sert à « situer » : à, si on extrapole, nouer ce que le sens commun répugne à nouer, et dont pourtant le nœud, formé, s’impose avec l’évidence des médiévales similitudes – qu’on se le dise, la cervelle et la noix, c’est du pareil au même.
Voir, donc, et écouter pour entendre ; et composer, de ces captations multitout, de l’étrange monstre originel, un petit univers, une demeure habitable, si « Toute maison cisèle le monde à l’image de son hôte, travaille à l’harmonie de la lumière désordonnée, prend le bruit dans sa paume et le polit de l’ongle. »
1 : Jean-Jacques Tyszler, La Revue lacanienne n° 3

Publié avec l'aide du CNL.

Prix : 12.00 €
 

88 pages - Quadrichromie - 13X21 cm - Broché
2015
ISBN 978-2-912360-97-7

 
 
 

CRITIQUES

 

Écrivain : Lionel-Édouard MARTIN

Poète et romancier, Lionel-Édouard Martin est né à Montmorillon (Vienne) le 10 novembre 1956. Ses études de lettres (il est agrégé de lettres modernes) l’ont mené à la diplomatie culturelle puis à l’enseignement supérieur. Ses nombreux et longs séjours hors de France : Maroc (1981-1992), Allemagne (1993-1998), Martinique (depuis 1998) ont contribué et contribuent encore à nourrir son écriture. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages. Marc Villemain (Le Magazine des livres, juin 2009) évoque ainsi son écriture : « Peu d’écrivains semblent aussi à l’aise dans cette matière de poésie sensorielle, très en chair, odorante […], peu savent aussi bien mêler ce qui, dans les sensations mêmes, l’est naturellement. »

Il est l’auteur de :

Mousseline et ses doubles, roman (éditions du Sonneur, 2014)
Nativité cinquante et quelques, roman (Le Vampire Actif, 2013)
Anaïs ou les Gravières, roman (éditions du Sonneur, 2012)
Brueghel en mes domaines, petites proses sur fond de lieu, proses (Le Vampire Actif, 2011)
Avènement des ponts
, poèmes (Tarabuste, 2011)
La Vieille au buisson de roses, roman (Le Vampire actif, 2010) <...

Illustrateur : Nelly BURET

Nelly Buret vit à Angers et enseigne les arts appliqués à Paris.
Elle célèbre, dans ses carnets et ses gravures, les objets compagnons qu’elle glane depuis l’enfance : pierre trouée, carte de géographie élimée, textile grignoté, vieux papier taché, plastique échoué, épave érodée, photographie ancienne. Ces éléments matériels lui servent de repères tactiles, de mémoire des lieux qu’elle a visités ou d’événements traversés. Dans son travail, elle explore les interconnexions entre le passé et le présent, le personnel et le communautaire, le banal et le sacré.
Les carnets et livres d’artiste qu’elle réalise sont des catalogues affectueux, humbles et poétiques où la trouble préciosité de la décomposition s’affirme. Les images s’échappent à mesure qu’elles se donnent, recueillent des existences disparues et égarent la vision.  
Elle effectue régulièrement des résidences d’artiste, ce qui lui permet de déployer son travail de taille-doucière et de s’immerger au plus près des lieux qui l’accueille...

 

propos de l'auteur

Mesure. Ton pas sur la terre, ton rythme apprivoisant les souffles, l’arpentage de tes domaines avec la chaîne et le mètre de maçon, le crayon rouge de l’artisan traçant les marques, du bûcheron baguant les arbres, bras migrateurs vers les bois et les cuivres. Il en va d’une raison, d’une scansion de l’esprit parmi le vague et le flou, parmi le mou, le bruit, parmi l’informe. Trace la route, ouvre la voix, passé, présent pour avenir et cible, dans le sifflement de tous biseaux lugubres effleurés par la lèvre.
Lionel-Édouard Martin

     
© 2007 soc & foc - Contacts - Crédits